Quelques thèmes de recherche du GREDI

Visitez les liens "plus d'info" pour en savoir plus.


Analyse d’impact de politiques économiques à l’aide de modèles d’équilibre général calculable {plus d'info}

Méthodes d'analyse des distributions de revenu et de bien-être {plus d'info}

Analyse de pauvreté {plus d'info}

Productivité, compétitivité et commerce international {plus d'info}

Modélisation macroéconométrique {plus d'info}

Efficacité des institutions financières {plus d'info}

Marché du travail {plus d'info}




 Analyse d’impact de politiques économiques à l’aide de modèles d’équilibre général calculable


Les modèles d’équilibre général calculable constituent un outil d’analyse économique permettant d’analyser l’impact d’un grand nombre de réformes économiques sur des variables macroéconomiques, sectorielles ainsi que sur la pauvreté et la distribution des revenus. Cet outil est devenu de plus en plus vulgarisé et utilisé créant une demande très forte pour des applications dans les pays en développement dans le cadre des programmes nationaux de réduction de la pauvreté et les réformes structurelles mises en place. Ces outils sont aussi utilisés intensivement dans les ministères fédéraux et provinciaux et il y a actuellement un déficit d’économistes capables d’utiliser ces modèles au sein des ministères. Ce sont donc deux champs d’action fertiles qui s’offrent aux chercheurs de l’équipe. Ce thème de recherche offrira des opportunités de publier des travaux originaux dans les revues scientifiques mais aussi de contribuer à l’amélioration d’outils d’analyse économique au sein d’administrations publiques. Des modules de formation ont été développés et peuvent servir à la formation et à la diffusion de cet outil. Les chercheurs de l’équipe ont  développé une expertise reconnue au niveau international dans ce domaine. De plus, les membres du groupe ont développé des relations très étroites avec de nombreux bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux ainsi que des hauts fonctionnaires de plusieurs pays en voie de développement qui s’intéressent à cet outil d’analyse économique. Ces relations devraient faciliter les partenariats dans ce domaine.

Retour

 

 Méthodes d'analyse des distributions de revenu et de bien-être

 

Lorsqu'une analyse de pauvreté ou d'inégalité est publiée, elle est souvent critiquée sur le choix de l'indice de pauvreté (ou d'inégalité) ou sur le choix du seuil de pauvreté. Dans le cadre de ce sous-programme, des nouvelles approches sont développées en s’appuyant sur la dominance stochastique. Ce type d'approches permet de déterminer quelles sont les conclusions robustes à un changement d'indice ou de seuil, évitant ainsi les critiques usuelles. Dans le cadre de ce thème des méthodes sont aussi développées pour analyser des propositions de réformes de politiques. Il est possible à partir de données d'enquête, d'identifier des réformes marginales de la fiscalité et des programmes gouvernementaux pouvant permettre de réduire la pauvreté et diminuer l'inégalité. Ces outils sont tout indiqués pour être appliqués sur les résultats qui peuvent être produits dans le cadre des travaux de modélisation en équilibre général calculable de type microsimulation.

Retour

 

 Analyse de pauvreté

 

Sous ce thème, des membres du groupe vont traiter de questions au centre de l’analyse de pauvreté appliquée telle que la décomposition de la variation de la pauvreté en composantes de croissance et d’inégalité de revenus. Ces travaux permettront d’approfondir l’importante question de cohérence entre la croissance microéconomique (revenus ou dépenses des ménages) et la croissance macroéconomique (PIB). Cette recherche passera par l’application de méthodes utilisées dans d’autres contextes et la contribution de cet axe sera autant empirique que théorique. L’analyse de la dynamique de la pauvreté sera aussi traitée dans le cadre de cette thématique. L’une des raisons est que la plupart des pays en développement ne possédaient pas jusqu’à ces dernières années de bases de données temporelles. Cette contrainte a fortement limité l’étude de la dynamique de la pauvreté. L’existence de nouvelles données de panel et même d’enquêtes de suivi de l’ensemble des membres des ménages devrait nous permettre d’utiliser des outils économétriques jusqu’ici inutilisables. Les questions de « durées » des épisodes de pauvreté des ménages seront analysées. Finalement, l’autre question majeure traitée dans cet axe sera le ciblage de groupes vulnérables et pauvres. La cartographie est l’un des outils intéressant pour réaliser ceci. A ce jour très peu de pays en développement, surtout africains, sont parvenus à établir une carte de pauvreté suffisamment informative pour les décideurs. Ici aussi, les contributions de cet axe seront autant empiriques que théoriques.

Retour

 

 Productivité, compétitivité et commerce international

 

Dans un contexte de mondialisation et, plus particulièrement, de libéralisation du commerce extérieur, les questions liées à la productivité et la compétitivité des branches d’activités d’un pays donné est un des éléments déterminants pour son développement économique. Il est donc essentiel de bien comprendre les déterminants de la productivité et la compétitivité des entreprises et des branches d’activités économiques afin de pouvoir informer les intéressés pour qu’ils puissent mieux se positionner et concurrencer les producteurs des autres pays, ou encore pour mieux informer les gouvernements sur les mesures à mettre en place pour améliorer la productivité et la compétitivité de ces entreprises.

Retour


 Modélisation macroéconométrique

 

La modélisation de cycles d’affaires réels permet de mieux comprendre et expliquer la dynamique du PIB dans les pays en voie de développement.  Ce type d’outil permet de compléter les résultats obtenus dans les modèles d’équilibre général calculable.  Bien que les modèles de cycles d’affaires soient moins détaillés, ils incorporent un caractère dynamique permettant de comprendre les mécanismes dynamiques d’ajustement des économies.

Retour

 

 Efficacité des institutions financières

 

L’intermédiation financière est un rouage important pour le développement économique d’un pays. La recherche récente sur la croissance endogène identifie même la stabilité et l’efficacité des institutions financières comme le plus important facteur explicatif des écarts de taux de croissance entre les pays. Il y a plusieurs exemples de crises économiques majeures ayant été provoquées par une crise du secteur financier. L’Afrique de l’ouest a subi plus de cinq années de stagnation et de décroissance économique suite à la faillite complète du système financier. Le Japon dans les années 90, l’Argentine plus récemment, constituent d’autres exemples de crises financières qui ont eu des répercussions majeures sur la croissance économique. Il est donc important d’approfondir les connaissances sur les déterminants de l’efficacité des institutions financières pour aider à mettre en place des réformes qui vont aider à la stabilité et à la croissance de l’intermédiation financière.

Retour

 

 Marché du travail

 

Les questions liées au fonctionnement du marché du travail sont au centre du développement économique. Bien que la croissance économique soit à long terme soutenue par l’innovation technologique, le rôle du capital humain est primordial dans le niveau de vie.  Les travaux sur le marché du travail, s’intéressent à la fois aux déterminants de l’accumulation du capital humain tel que l’éducation, la formation professionnelle et autres formes d’accumulation. Le fonctionnement du marché du travail est aussi un rouage important dans ce système. La présence d’un marché du travail inefficace est souvent à la source de sous utilisation de gains faits au niveau du capital humain. Bien comprendre le fonctionnement du marché du travail et l’impact de réformes économiques sur celui-ci permet de mieux éclairer les décisions et les réformes économiques.

Retour